Vincent - Rapide C - 1000 cc - 1951

Description
Vincent - Rapide C - 1000 cc - 1951
État: Excellent - Documents d'immatriculation: avec immatriculation allemande - Location: France

J’ai acheté cette Vincent Rapide C de 1951 en 1980 à Buenos Aires, où je travaillais à l’époque. Je voulais agrandir ma petite collection de motos bicylindre en V, composée d’une Harley Davidson JD de 1927, 1 200 cm³ avec sidecar, d’une Brough Superior SS 100 de 1937, d’une Harley Davidson de 1943, 750 cm³ et d’une Moto Guzzi 850 T3 de 1978, avec moteur en configuration de type "LeMans".

La Vincent roulait, mais elle était usée. Elle était ( et est toujours) équipée de tambours de frein à ailettes de Black Shadow et également d'un tachymètre Black Shadow (horloge Vincent).

De retour en Europe, j’ai ramené la moto au Royaume-Uni pour une restauration complète. La peinture et les chromes ont donné de très bons résultats, mais avec la mécanique, je n'ai pas vraiment eu de chance. La moto a donc été transportée plus tard chez Patrick Godet à Malaunay, en France, pour y faire l’objet d’une révision mécanique radicale: Toutes les pièces qui n’étaient pas en parfaite condition ont été remplacées. Le système électrique a été modifié en 12 V, un allumage électronique et un démarreur électrique ont été installés, des carburateurs Amal Concentric et un embrayage multidisque moderne ont été montés. Le réservoir de carburant a été scellé et des gaines de frein modernes ont été installées ainsi que des rayons en acier inoxydable. De plus, Patrick Godet a monté un phare Miller d'origine - le dernier qu'il avait en stock - et un bras de démarreur au pied d'origine provenant de la moto d'un autre client qui, en échange, a pris celui de la mienne.

Il a fallu patienter de 2005 à 2008 pour accomplir ce travail, mais l'attente en valait la peine. La moto a toujours démarré tout de suite et après 20 km de mise en chauffe, elle roule vite et en souplesse. C'est un véritable plaisir de la piloter. Depuis la restauration effectuée par Patrick Godet, elle a roulé environ 5 000 km sans problème.
Le speedo a également été révisé par un spécialiste au Royaume-Uni.

En raison de plusieurs emplois de longue durée à l'étranger, la moto a été exposée à deux reprises au "Auto- und Technik Museum" de Sinsheim en Allemagne. La première fois, c'était après la restauration au Royaume-Uni et avant la restauration par Patrick Godet. La seconde fois, elle a été exposée de 2012 à 2020, date à laquelle j'ai décidé de la vendre - mon fils s'intéresse aux avions plutôt qu'aux motos.

Afin de m'assurer que le futur propriétaire obtienne une Vincent en parfait état, la moto a été ramenée chez Godet Motorcycles pour effectuer des vérifications complètes, des ajustements et des remplacements si nécessaire: De nouveaux pneus, une nouvelle batterie, un nouveau joint de réservoir, une vidange de toutes les huiles et des essais ont été effectués. Au moins, il a été constaté que les amortisseurs ont été révisés.

La moto porte des numéros concordants et toutes les pièces d'origine présentes seront livrées avec la moto,dont un second système d'échappement (tuyaux et silencieux) et une housse personnalisée.

Cette Vincent est à retirer chez Godet Motorcycles, Malaunay, France.
Des transports européens compétitifs sont également proposés par les partenaires de Catawiki pour le transport de motos. Merci de vous adresser à Catawiki pour les frais de transport.

Informations du lot
Marque
Vincent
Type modèle
Rapide C
Puissance du moteur (en cm3)
1000
Année de première immatriculation
1951
État
Excellent
Documents d'immatriculation
avec immatriculation allemande
Kilométrage
5000 mi
Numéro de cadre
RC9144D
Numéro de moteur
F10AB/1/7244
Situé dans le pays
France
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
ou Connectez-vous