La plateforme Catawiki.fr met aux enchères le tableau « Ecce Homo » de Murillo


Ecce Homo : le génie du peintre espagnol


Cet « Ecce Homo », attribué à Bartolomé Esteban Murillo et à son atelier, par Enrique Valdivieso, professeur d'Histoire de l'Art à l'Université de Séville, est un magnifique exemple du génie technique et stylistique du grand maître sévillan. Œuvre de maturité, elle illustre le talent incontestable de l’artiste pour les détails, notamment les muscles du torse qu’il peint avec une grande virtuosité. Murillo connaissait l’Ecce Homo du Titien aujourd’hui conservé au Musée du Prado. Cette œuvre devint un modèle iconographique et il ne fait aucun doute qu’elle rencontra un très vif succès auprès du peuple sévillan dès sa sortie de l’atelier. Dans le tableau que nous présentons, nous retrouvons les éléments de cette iconographie classique : la couronne d’épine, le manteau rouge et le roseau placé entre les mains du Christ en guise de sceptre. L’artiste s’en détache pourtant quelque peu et nous livre une interprétation personnelle du thème en y apportant une grande humanité et en réalisant un objet de dévotion qui demeure encore aujourd’hui, d’une incroyable puissance. Ce tableau possède une licence d'exportation pour sa vente au sein de l'UE.

Résultat de recherche d'images pour "ecce homo murillo"


Un magnifique portrait du Christ


Réalisé en 1665 à 1670, le portrait fut jusqu’en 1940 la propriété du Duché de Séville. Au cours de la guerre civile espagnole, la peinture fut confisquée et conservée au musée du Prado, à Madrid. En 1940, après la guerre, la Commission Générale du Service de Défense du Patrimoine Artistique National rendit l'œuvre à son propriétaire, le Duc de Séville, François de Paule de Bourbon, cousin du roi Alphonse XIII, alors en exil. La peinture est actuellement en mains privées, à Madrid.

« Cet Ecce Homo attribué à Murillo et à son atelier est un magnifique exemple du génie technique et stylistique du maître sévillan. Œuvre de maturité, ce tableau témoigne de sa formidable capacité à transmettre les sentiments. Par un jeu  subtil de lumière, le maître capture le moment d'introspection du Christ : l’instant où, son regard tourné vers le sol, il accepte son destin. » , explique Cécilia Chol, Commissaire-Priseur et Expert en art classique chez Catawiki.


Une peinture du XVIIe siècle dont l'authenticité a été confirmée


Des rapports techniques et des certificats accompagnent l’œuvre. Parmi ceux-ci, nous trouvons une étude faite à partir de micro-échantillons de pigments qui datent du XVIIe siècle. D’autres analyses de la toile ont été menées grâce à  des radiographies ou des photographies à la lumière infrarouge et ultraviolette qui montrent le processus de création et les restaurations effectuées. Il existe également des rapports provenant des Archives de l'Institut du patrimoine culturel de l'Espagne (IPCE) et le certificat d'authenticité fait par le professeur Enrique Valdivieso.

« Pour nous c'est une formidable opportunité  de pouvoir mettre en vente cet « Ecce Homo » . Nous rapprochons le grand public des artistes classiques dans un souci de démocratisation du marché de l’art et nous en sommes très fiers.  », ajoute Cécilia Chol.

La vente aux enchères débutera le vendredi 16 mars à 12 heures et se clôturera le 25 mars. Pour consulter la vente, merci de vous diriger sur : catawiki.fr/murillo


Eléments de contact

Céline Vilchez
Contact Presse