La précieuse Lamborghini Urraco découverte dans un garage après 20 ans

Paris, 27 Février 2020 – Une voiture de sport Lamborghini Urraco P117 (200) 2+2, rare survivante des 66 unités jamais fabriquées, est mise aux enchères sur Catawiki, le site en ligne d’objets rares et spéciaux le plus visité d’Europe. La voiture a été abandonnée dans un garage à Milan depuis plus de 20 ans et il a fallu 2 ans de recherche pour la localiser et contacter son propriétaire. Autrefois propriété d'un entrepreneur local et passionné de voitures, le moteur du véhicule avait besoin de réparations après avoir rencontré un problème de carburation. Ne faisant confiance à aucun autre atelier ou mécanicien pour le réparer, le propriétaire a fini par démonter les pièces pour le réparer lui-même. Son rêve ne s’est jamais réalisé, et sa voiture est restée sans surveillance, car il est tombé malade peu après.

La Lamborghini Urraco sera mise aux enchères sur Catawiki le 6 mars. Modèle exceptionnel la voiture est actuellement évaluée à environ 50 000 euros. Cependant, une fois restaurée à la perfection sa valeur pourrait atteindre 80 000 euros.


A propos de “Baby Bulls” et de “Prancing Horses” 

Les amateurs de voitures savent que la Lamborghini Urraco P117 (200) a été conçue par le légendaire designer italien Marcello Gandini au début des années 1970. Née d'un désir d'éclipser les modèles au "cheval cabré" de Ferrari, la Lamborghini Urraco porte le nom d'une lignée de taureaux de combat dont la petite taille contraste avec un esprit et une attitude puissante. C'est ainsi que la Lamborghini Urraco a été surnommée "bébé taureau" dans le monde de l'automobile. 


Une image contenant voiture, route, bâtiment, extérieurDescription générée automatiquement


L'idée était de lancer un concurrent direct de Ferrari Dino et de Porsche 911, les petits et puissants GTs de ces décennies. L'Urraco a également figuré dans le film hollywoodien Mr. Billion de 1977 et dans le programme automobile britannique Top Gear. Pourtant, bien qu'elle ait été produite comme une alternative abordable aux plus grandes « supercars » Lamborghini, la légèreté de l'Urraco est restée largement méconnue. De plus, les conditions financières difficiles, la crise énergétique pressante et la préférence pour les grands modèles de l'époque ont limité la production du "Baby Bulls" P200 à 66 unités à conduite à gauche seulement.


Luca Gazzaretti, expert en voitures classiques Catawiki commente : "Aujourd'hui, la rareté de l'Urraco est appréciée par les collectionneurs qui comprennent les particularités exclusives offertes par ce modèle. Véritable régal pour les yeux, elle peut vous offrir une expérience de conduite irrésistible et passionnante. C'est une pièce de collection extrêmement rare. Elle mérite les soins d'un passionné de Lamborghini qui cherche la voiture de ses rêves pour compléter sa collection de "Bulls" à hautes performances".