Achat en ligne : la nouvelle norme pour le marché de l’Art français


Face à la pandémie mondiale liée à la Covid-19, le marché de l’art a su rebondir et opérer une transition digitale accélérée, permettant ainsi aux acteurs (artistes, galeries, espaces d’exposition, etc) de continuer de vendre malgré les circonstances. Les données de Catawiki, plateforme européenne d’enchères en ligne qui propose plus de 65 000 objets en vente chaque semaine, le montrent : en 2020, plus de 76 000 objets ont été vendus dans la catégorie Art en France, soit une augmentation de 70% par rapport à 2019. Afin de soutenir les artistes, la création de la catégorie “Artistes Émergents" sur la plateforme, a permis à ces derniers de vendre pas moins de 11 000 œuvres l’année dernière. Les solutions clé en main ont d’ailleurs beaucoup séduit les professionnels et Catawiki a enregistré une augmentation de 93% des objets mis aux enchères par cette catégorie de vendeurs, soit le double par rapport à 2019. 

La galerie d’art parisienne Artfever, vendeur actif sur Catawiki, déclare : “Ayant côtoyé et conseillé de nombreux professionnels, le digital s'est toujours imposé à nous comme une évidence. Il nous a donné l'opportunité de remettre en lumière des œuvres restées inexploitées dans des stocks de galerie. Les ventes en ligne sont un excellent outil pour replacer les œuvres dans un contexte favorable à leur appréciation : les collectionneurs et les curieux du monde entier peuvent y avoir accès”. 

Malgré les différents confinements et mesures restrictives, les Français ont conservé la passion et l’envie de collectionner des oeuvres d’art : au total, ils ont acquis plus de 50 000 objets, dans la catégorie Art, sur Catawiki en 2020, soit une augmentation de 52% par rapport à 2019. Les enchères en ligne, d’abord mises en place comme solution d’urgence, s’imposent aujourd’hui comme un mode d’achat durable, en donnant notamment accès à un public plus large et international. Une tendance qui s’étend puisque la plateforme enregistre, entre les mois de janvier et février de 2020 et 2021, une augmentation de 186% des dépenses moyennes des Français sur Catawiki des ventes des acheteurs français. 

“L’année 2020 a vu une évolution du marché de l’art dont les codes ont été drastiquement transformés par la pandémie que nous vivons. Aux côtés des vendeurs, qu’ils soient professionnels ou particuliers, mais aussi des acheteurs, Catawiki accorde une attention toute particulière à l’accompagnement des membres de sa communauté. C’est grâce à cette démarche mais aussi à l’expertise qualitative réalisée par des collaborateurs passionnés sur chaque lot que Catawiki est aujourd’hui un tiers de confiance pour les Français.” déclare Cyrille Coiffet, Directeur Général de Catawiki France. 


Warhol, Picasso et Blek le Rat

Pour soutenir cette démarche, Catawiki organise, jusqu’au 28 mars prochain, les Masters of Arts. 225 lots uniques répartis en cinq catégories (Art Classique, Art Moderne et Contemporain, Pop Art, Street Art et Photographie) seront proposés à la vente. De Mr Brainwash à Picasso, en passant par Andy Warhol et Marlène Dumas, nul doute que les collectionneurs d’art les plus aguerris comme les amateurs arriveront à dénicher plus d’un trésor dévoilé. 

Quelques exemples de pièces à retrouver lors des Masters of Arts de Catawiki du 19 au 28 mars prochain: 


Le portfolio Sueno y Mentira de Franco, Picasso : œuvre d'une ambiance plus sombre, dans laquelle Picasso exprime l'horreur de la Guerre Civile en Espagne. Cet ensemble de deux gravures, composées chacune de 9 vignettes, est signé du cachet de l’artiste et n’a été tiré qu’à 150 exemplaires seulement. Cette rare suite de gravures se trouve dans les collections d'une dizaine de musées, parmi les plus prestigieux au monde dont le Moma ou le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris. 


Work Well Together, Mr Brainwash : cette fresque murale, réalisée principalement sur de la fibre de verre et des panneaux de signalisation, est d’une singularité étonnante. A mi-chemin entre une sculpture et une peinture, il s’agit d’une pièce unique et difficile à dénicher. 


Old thrills, cheap thrills, Marlene Dumas : l’artiste a réalisé des peintures, des collages, des dessins, des gravures et des installations. Aujourd'hui, elle travaille principalement l'huile sur toile et à l'encre sur papier. Les sources qu'elle utilise pour ces œuvres sont multiples (coupures de journaux et de magazines, souvenirs personnels, etc). Les thèmes centraux de ses pièces sont les racines et la sexualité, la culpabilité et l'innocence, la violence et la tendresse.


Lincoln Center Ticket, Andy Warhol : cette impression originale d'Andy Warhol montre un billet pour le Lincoln Center en 1967 en grand format. Au dos apparaît le cachet de la Fondation Warhol et le numéro d'identification correspondant. 


Portrait présumé de Madame Robert Mère, Jean-Baptiste-Camille Corot : Corot rencontre Marie-Sylvie Robert lors d'un de ses voyages à Rosny, où il séjourne chez sa sœur Madame Osmond. L'artiste se rapproche du fils de Madame Robert pour lequel il réalise les portraits de ses deux fils, aujourd'hui tous deux conservés au Louvre. La présente œuvre a probablement été peinte vers 1845.


Homeless in Paris, Blek le Rat : un exemplaire original peint à la main par l'artiste de rue français emblématique. Cette œuvre est l'une des images pour lesquelles il est le plus connu. Il s'agit d'une pièce unique réalisée au pochoir / au pistolet à la main sur une toile tendue sur un cadre en bois. Créée en 2006, elle est signée et datée dans le coin inférieur droit par l'artiste.