L’importance des noms : les titres des Beatles expliqués

Les Beatles sont certainement un des groupes les plus importants de l’histoire du rock et de la pop, avec plus de singles numéro un en Grande-Bretagne que n’importe quel autre groupe. On estime à 600 millions leur nombre de disques vendus et chacune de leurs chansons évoque en nous des souvenirs. Mais saviez-vous que derrière chacune des chansons des Beatles se cache bien souvent une histoire...

 

Let it be

Avec autant de titres à succès, il n’est pas facile de dire quelle chanson des Beatles est la plus connue, mais Let it Be (1970) fait certainement partie du top 5. Paul McCartney écrivit la chanson en se basant sur un rêve qu’il fit de sa mère, morte du cancer alors qu’il avait 14 ans. McCartney n’allait pas bien à l’époque…et sa mère lui apparut en rêve pour le réconforter avec les paroles « Let it be » (« Ainsi soit-il »). McCartney fonça tout de suite au piano et écrivit le célèbre couplet : « Lorsque j'ai des soucis, Mère Marie vient me voir, prononçant de sages paroles, ainsi soit-il ». Peu après avoir écrit la chanson, McCartney rencontra Linda, sa future femme, à propos de laquelle il dit : « elle m’a sauvé et c’est comme si ma mère me l’avait envoyé ».

Yesterday
L’histoire derrière cette chanson est la preuve, une fois de plus, que les rêves peuvent être source d’inspiration. McCartney se réveilla un matin avec la mélodie de Yesterday dans la tête. Durant des semaines et des semaines, il prit soin de s’assurer que personne n’avait entendu la chanson auparavant : il craignait en effet d’avoir inconsciemment plagié la mélodie de quelqu’un d’autre.

 Strawberry Fields Forever
Un lieu de sa jeunesse inspira à John Lennon cette chanson : les jardins cachés derrière l’Armée du Salut, à Liverpool, où il résidait. La chanson fut écrite en 1966, à Almería, en Espagne, durant le tournage du film Comment j’ai gagné la guerre. Les Beatles venaient tout juste de terminer leur dernière tournée et s’apprêtaient à prendre une nouvelle orientation musicale. Cela explique sans doute pourquoi dans Strawberry Fields Forever, John Lennon parle de sa vie, de sa jeunesse et de ses angoisses. Il chante : « Je pense que personne n'est dans mon arbre, je veut dire qu'il peut être grand ou bien petit », signifiant par là que personne ne pouvait vraiment savoir d’où il venait. D’autres paroles font référence à sa tante Mimi, qui assura une bonne part de son éducation, et lui conseillant de ne pas jouer à Strawberry Fields. Le Strawberry Fields Memorial fut créé à Central Park après l’assassinat de John Lennon en 1980.

 Here Comes the Sun

George Harrison composa cette chanson dans le jardin d’Eric Clapton, sur l’une de ses guitares acoustiques. Cette chanson, qui date de 1969, exprime le soulagement ressenti par George Harrison à ce moment-là : la pression exercée par les tournées des Beatles était ressentie comme un frein à leur épanouissement et leur créativité. George esquiva une réunion chez Apple Records pour se réfugier chez Eric Clapton ; là, il eut l’inspiration d’écrire une chanson parlant du soleil qui se lève après ce qui lui semblait être un hiver sans fin et typiquement anglais.

 Lucy in the Sky with Diamonds

Lucy in the Sky with Diamonds (1967) est une chanson qui titille vraiment l’imagination : « Imagine-toi dans un bateau sur une rivière, entouré de mandariniers et des cieux de marmelade. Quelqu'un t'appelle, tu réponds plutôt lentement, une fille aux yeux kaléidoscopiques ». La passion de John Lennon pour les histoires de Lewis Carroll – et Alice au pays des merveilles, en particulier – semble avoir été l’inspiration pour cette chanson. A moins qu’il ne s’agisse des drogues ? La chanson fut censurée par la BBC qui y voyait une référence au LSD. Lennon rétorqua que les initiales des mots dans le titre de la chanson n’étaient qu’une coïncidence et qu’au contraire, la chanson s’inspirait d’un dessin fait par son fils, Julian, représentant son amie Lucy dans un ciel rempli de diamants. A sa décharge, Lennon avait le dessin et la copine de classe de son fils pour prouver ce qu’il disait. Pourtant, pour bien des personnes, la chanson parle de LSD puisqu’il était avéré que les Beatles étaient tentés par les paradis artificiels à l’époque. D’autres chansons aux messages supposément cachés sont Day Tripper (les acides) et Got to Get You into my Life (le cannabis).

 Sur Catawiki, les Beatles sont présents dans quantité d’enchères, depuis des 33 tours à des photos rares en passant par des éléments de déco… Vous avez quelque chose à vendre ? Inscrivez-vous ici.

×

Welcome back! Whilst you were away we added the functionality to view auctions and bid in pounds.