Une brève histoire de fourchette

Vous trouveriez étonnant de vous mettre à table sans couteau ni fourchette ? Sachez que si les couteaux et les cuillères existent depuis la nuit des temps, la fourchette est en revanche beaucoup plus récente !


La fourchette du diable

Il y a longtemps de cela, les fourchettes étaient très mal vues… Le mariage de la princesse byzantine Théodora Anna Doukaina à un Doge vénitien, au 11e siècle, est un des plus anciens témoignages d’un banquet avec des fourchettes…et l’histoire s’est mal terminée ! La pauvre Théodora eut la mauvaise idée d’utiliser une fourchette à deux dents, ce qui offensa la croyance des Vénitiens présents : si Dieu leur avait donné des doigts, pourquoi l’insulter en prenant un instrument pour manger ? De plus, les deux dents donnaient à la fourchette de la princesse une ressemblance certaine avec la fourche du Diable...et cela n’a pas joué en sa faveur non plus. Lorsque la pauvre princesse mourut de la peste quelques années plus tard, tout le monde pensa que c’était une punition pour la vanité dont elle avait fait preuve.


Si Catherine l’a dit...
500 ans plus tard, et voici que la « it-girl » culinaire de l’époque fait son apparition : Catherine de Médicis. Tout ce qui venait d’Italie était alors super tendance, merci la Renaissance ! Aussi, lorsque Catherine introduisit des fourchettes sur les tables de France, la mode s’est vite propagée parmi les riches et puissants du pays et les connotations diaboliques furent vite oubliées.



Un problème de pois !
Les petits pois étaient très à la mode sur les tables royales dans la France du 17ème siècle, mais il fallait beaucoup de temps pour piquer chaque pois individuel, et si on essayait de les ramasser, ils tombaient entre les deux pointes. Des orfèvres malins ont alors eu l’idée d’ajouter une ou deux dents supplémentaires, et à donner une courbe légère à l’ensemble. Le résultat ? Les repas à table duraient désormais beaucoup moins longtemps ! Et la fourchette moderne, telle que nous la retrouvons aujourd'hui dans notre tiroir de cuisine, était née !



A table !
Ce n’est qu’à partir du 18e siècle, que les maisons étaient bâties avec des salles à manger, et que l’on a commencé à acheter des ensembles complets de couverts. Ces premiers ensembles étaient élaborés en argent – plus les couverts brillaient, mieux c’était ! Ces couverts sont devenus des objets de fierté dans les ménages, alors que dans notre société, le fait de passer à table a pris de plus en plus d’importance. Avec l'utilisation accrue du processus d’argenture (plus léger et moins cher) suivi plus tard de l’utilisation de l'acier inoxydable (encore moins cher et plus facile à entretenir) les fourchettes sont devenues aussi courantes sur les tables que les cuillères et les couteaux. Elles sont aujourd'hui disponibles dans une grande variété de formes et de matériaux.


Peut-être est-ce parce que nous sommes attirés par tout ce qui brille, ou peut-être est-ce du au succès de séries telles que Downton Abbey, mais des ensembles complets de couverts sont aujourd’hui très recherchés. Allez faire un tour sur nos ventes aux enchères.


×

Welcome back! Whilst you were away we added the functionality to view auctions and bid in pounds.