Les dix pierres précieuses les plus rares

La formation des pierres précieuses est un vrai miracle de la nature. Nécessitant des millions d’années pour se former, il n’est pas évident d’en trouver ! Pour certaines d’entre elles, il n’en existe actuellement qu’une poignée – ce qui fait qu’elles sont très convoitées. Voici dix des pierres précieuses les plus rares au monde.


1. Grandidierite
Jusqu’à récemment, des spécimens taillables et de qualité gemme de cette pierre verte aux reflets bleus étaient presque introuvables. Bien que découverte pour la première fois en 1902 par Alfred Lacroix, ce n’est qu’en septembre 2015 qu’un nouveau gisement fut mis à jour, dans le sud du Madagascar, à l’extérieur de la ville de Tranomaro, près d’Andrahomana, où les premiers exemplaires de cette pierre fort rare furent trouvés. Bien qu’il s’agisse d’une des gemmes les plus rares sur la planète, cette découverte récente a mis sur le marché quelques pierres supplémentaires de qualité supérieure.

2. Painite

Ce minéral fut considéré par le Livre Guinness des Records en 2005 comme la pierre précieuse la plus rare, car à l’époque seuls 25 spécimens étaient répertoriés. La painite fut découverte dans les années 50 au Myanmar par le gemmologue britannique Arthur Pain, qui lui donna son nom. Plus récemment, des spécimens de painite ont été trouvés sur un autre site, dans le nord du Myanmar et a Bornéo...un gisement qui pourrait porter ses fruits. Cette pierre varie du rouge au brun, avec des teintes variant en fonction de l’angle sous lequel la pierre est vue (fortement pléochroïque).



3. Benitoite
La benitoite a été recensée sur plusieurs sites, mais des cristaux de qualité gemme n’ont été trouvés qu’à San Benito, en Californie. Une de ses caractéristiques les plus étonnantes est son comportement sous rayons UV : elle émet une fluorescence bleu-blanc qui est tout simplement incroyable.



4. Bixbite (Beryl rouge)

Bien que les premières descriptions de la bixbite (à ne pas confondre avec la bixbyte, toutes deux découvertes par Maynard Bixby) remontent à 1904, les premiers spécimens taillables furent trouvés en 1958, par Lamar Hodges dans les montagnes Wah Wah de Beaver County, dans le sud-est de l’Utah. La Bixbite est de la même famille que les émeraudes, mais bien plus rare.



5. Taafféite

La tafféite est remarquable, non seulement pour sa rareté, mais aussi pour la façon dont elle fut découverte. Richard Taaffe trouva le premier échantillon – une gemme taillée et polie – chez un joaillier de Dublin, en 1945. Il s’agit ainsi de la seule pierre précieuse identifiée pour la première fois à partir d’un spécimen taillé! Avant sa découverte, la taafféite était souvent confondue avec le spinelle. Elle n’en demeure pas moins une des pierres précieuses les plus rares au monde.



6. Poudretteite

Les premiers spécimens de poudretteite furent découverts au Mont Saint-Hilaire, au Québec, dans les années 1960, sous la forme de cristaux minuscules. Son nom lui vient de la famille Poudrette, qui gérait une carrière là où la poudretteite fut trouvée pour la première fois. Elle ne fut cependant reconnue comme nouvelle pierre qu’à partir de 1987 et sa description exacte ne date que de 2003.



7. Jeremejevite

Cette pierre incolore, bleu ciel ou jaune pâle a été trouvée pour la première fois en Sibérie en 1883 et a été nommée d’après le minéralogiste russe Pavel Jeremejev. Des cristaux qualité-gemme ont depuis été découverts en quantité limitée en Namibie.


Un rare cristal de jeremejevite bleue


8. Musgravite

La Musgravite a été découverte pour la première fois dans la zone de Musgrave, en Australie du Sud en 1967, mais le premier échantillon suffisamment grand et pur pour être taillée (qualité gemme) n’a été trouvé qu’en 1993. En 2005, on estimait qu’il n’existait que huit spécimens équivalents. Il est cependant possible que certaines musgravites soient confondues avec des taafféites, chimiquement et optiquement similaires. La spectroscopie Micro-Raman, à l’aide d’un laser vert, est capable de faire la différence entre les deux.



9. Serendibite

Cette pierre de couleur cyan fut découverte la première fois en 1902 au Sri Lanka, par un certain Dunil Palitha Gunasekera. Son appellation est une référence à Serendib, l’ancien nom arabe du Sri Lanka. Sa composition est particulièrement complexe, à base de calcium, de magnésium, de silicone, de bore et d’oxygène.



10. Hibonite

Ce cristal gemme a été découvert en 1953 à Madagascar par un prospecteur français, Paul Hibon. Il envoya des échantillons à Jean Behier afin qu’il les examine. Ce dernier donna à la pierre précieuse le nom d’hibonite. Ce cristal sombre peut être trouvé dans les roches métamorphiques à haute teneur de Madagascar.



Vous collectionnez les pierres précieuses ? Vous devez alors absolument jeter un œil sur notre vente aux enchères hebdomadairede pierres précieuses. Vous pouvez également vendre vos pierres précieuses ici.

×

Welcome back! Whilst you were away we added the functionality to view auctions and bid in pounds.