Quatre radios de collection à surveiller de près

Bien avant que la télévision ne fasse son apparition, la radio occupait une place de choix dans le salon. Dans les années 30, il s’agissait le plus souvent d’un objet coûteux, et en bois ; plus tard, grâce aux avancées technologiques, les prix chutèrent et le design s’empara des radios, avec certaines pièces particulièrement intéressantes. Aujourd’hui, les appareils recherchés par les collectionneurs sont surtout des consoles haut de gamme, notamment celles en polymères Catalin et, bien sûr, les modèles les plus innovants. Pour connaître les modèles les plus recherchés, lisez ce qui suit…


 Par Bart Vink, expert en Hi-fi



L’apparition de la bakélite a donné un grand coup de pouce à la fabrication de masse ; et c’est notamment une des raisons pour lesquelles les téléphones et les radios sont devenus monnaie courant. Ce modèle Tesla, fabriqué en Tchécoslovaquie, au milieu des années 50, est très recherché par les collectionneurs, grâce son design élégant et la couleur inhabituelle de son boîtier en bakélite. Il était possible – mais très difficile – de produire la bakélite dans d’autres couleurs que brun foncé, la couleur de la farine de noyer utilisée dans sa fabrication. La plupart des modèles Talisman, également chez Tesla, étaient également brun foncé ; ce modèle-ci est particulièrement recherché par les collectionneurs...et difficile à trouver.



Bien que la bakélite rende plus facile l’acquisition d’une radio, la palette de couleurs restreinte laissait peu d’alternatives aux designers. Lorsque la Catalin, une résine thermodurcissable fut inventée, le monde de la radio prit des couleurs, car cette résine pouvait être facilement teinte afin d’être translucide, opaque, ou même marbrée. Ce modèle Emerson venait pouvait ainsi être au choix jaune albâtre et marbré, vert onyx, rouge tomate, ou bleu lapis-lazuli…un vrai régal pour les yeux si l’on songe que les options précédentes se limitaient au brun foncé ou couleur bois.

La Catalin fut utilisée à partir des années 1930 ; son utilisation fut pourtant de courte durée car sa production nécessitait une main d’œuvre importante. De plus, elle se fissurait facilement. L’absence de protection UV signifie également que les couleurs ont eu tendance à se délaver : autrement dit, un modèle en état presque neuf est très, très, recherché par les collectionneurs.



Cette pièce minimaliste fut créée dans les années 60 par Henry Kloss, bien connu dans le monde de la hi-fi. Ce modèle est considéré comme la première chaîne stéréo, et selon les spécialistes, sa restitution du son est toujours inégalée. Le but de Kloss avec cette radio était de proposer une alternative aux appareils lourds et encombrants de l’époque. L’équipement nécessaire pour restituer un son de qualité était alors très lourd ; aussi Kloss se résolut-il à fabriquer la meilleure radio FM de taille compacte... Pari gagné ! La production dura quatre ans, et seuls 12 000 exemplaires furent produits, sans doute à cause du prix élevé de ce type de poste, puisque le Model Eight coûtait pas moins de 159 dollars - une somme très importante pour le début des années 60. Et lorsqu’on lui parlait du coût de ses appareils, Kloss répondait : « c’est beaucoup d’argent pour une radio...Mais c’est beaucoup de radio pour cette somme ! ». Bien vu !



De la forme d’un vieux microphone, ce modèle ne captait qu’une seule station : KDTA 1400. Dans le cadre d’une opération marketing, les magasins qui achetaient des publicités à l’antenne se voyaient gratifier de cet appareil, exposé ensuite en vitrine. Être à la radio était quelque chose de très important à l’époque, et il s’agissait donc à la fois d’une bonne façon d’impressionner les clients et pour les radios de toucher une audience plus large. Plusieurs stations de radio eurent recours à cette stratégie dans les années 60, et le dernier modèle sortit en 1968. On peut encore trouver des modèles en état de marche, mais bien sûr ils ne peuvent fonctionner que si vous avez une station de radio non loin, émettant à la même fréquence. Et les hauts-parleurs ne sont pas de très bonne qualité : le son n’est pas très bon. Ces radios en forme de microphone ne sont pas très rares et il ne vous sera pas nécessaire de vider vos économies pour en acquérir une. Ceci dit, la petite histoire derrière ce modèle en fait un bel objet de collection !

Allez jeter un œil sur les ventes aux enchères hifi et radios vintage ; vous y trouverez des objets rares qui complèteront votre collection !

×

Welcome back! Whilst you were away we added the functionality to view auctions and bid in pounds.