Autres

L’histoire derrière les albums de Tintin les plus recherchés

Avec une œuvre regroupant 24 albums, sur plus de cinquante ans, difficile de dire quel album de Tintin plaît le plus aux collectionneurs. Certains ont créé la controverse, d’autres sont signés par Hergé lui-même ou représentent une étape importante dans l’histoire de Tintin. Quoi qu’il en soit, certains albums peuvent atteindre des prix élevés aux enchères. Voici la petite histoire derrière cinq albums de Tintin parmi les plus recherchés !

En collaboration avec Rick Lok - Expert en bandes dessinées

Le crabe aux pinces d’or, 1941
Pour beaucoup, Tintin est inséparable du Capitaine Haddock (« Mille milliards de sabords ! »), mais ce n’est qu’à partir du 9ealbum que Tintin fait sa connaissance à bord du Karaboudjan. Et c’est ce qui rend Le crabe aux pinces d’or si unique. L’album est sorti en 1941, alors que la Belgique était occupée par les nazis, obligeant donc Hergé à se restreindre à des histoires qui ne prêtaient pas à la polémique. Il garda ses opinions politiques pour Tintin au pays de l’or noir, qu’il avait en fait commencé à écrire durant la guerre, mais qui ne fut publié comme album qu’en 1950. Le crabe aux pinces d’or fut le dernier album publié en noir et blanc. Il fut redessiné en 1944 et publié avec 62 pages en couleur, ce qui en fait l’album le plus recherché parmi les premières éditions en couleur. Les albums de Tintin publiés pendant la guerre, en noir et blanc ou en couleur, peuvent atteindre jusqu’à 6 000 euros dans les enchères de Catawiki.


Tintin au Tibet, 1960
Beaucoup d'amateurs pensent qu'il s’agit de la meilleure histoire de Hergé, et l’histoire de sa création est fascinante. Vers la fin des années 50, Hergé souffrait de dépression, à la suite de son divorce. Il consulta un psychiatre et lui décrivit ses visions d’espaces blancs et infinis. Son psy lui conseilla d’arrêter de travailler. Hergé lutta contre ses démons intérieurs en dessinant Tintin au Tibet...Et ce n’est ainsi pas une coïncidence si Tintin est lui aussi confronté à la solitude lors de son périple au Tibet, avant de retrouver un équilibre salutaire. Lors de la sortie de l’album, en 1960, 100 exemplaires du tirage de tête furent signés par Hergé. Un de ces albums s’est vendu sur Catawiki en 2015 pour 13 000 euros.


Tintin au Congo, 1931
Il s’agit probablement de l’album le plus controversé de Tintin. Il a été critiqué aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Suède et en Belgique pour son contenu supposément raciste : les Congolais y sont représentés – selon certains - comme des personnages infantiles et primitifs. Les dessins ont été repris plusieurs fois – afin de représenter les Congolais avec des lèvres plus petites et une chevelure bouclée moins abondante ; en outre, l’album est souvent vendu dans les magasins avec un avertissement sur la couverture. La participation de Tintin au massacre des animaux africains ne correspond pas non plus à l’état d’esprit d'aujourd’hui. De nos jours, Tintin au Congo est probablement plus célèbre pour son contenu controversé que son histoire divertissante et cet album est devenu un objet très convoité par les collectionneurs. En 2016, un prototype de cet album - un des sept présumés - avec des bulles vierges, et sans titre sur la couverture, a rapporté 39 000 € lors d'une vente aux enchères sur Catawiki.


On a marché sur la Lune, 1954
Parfois, ce n’est pas l’histoire elle-même ou l’histoire de sa création qui créé la valeur de la bande dessinée. Les dédicaces sont bien cotées, surtout quand elles sont en rapport avec l’histoire – comme par exemple cet exemplaire en français de On a marché sur la Lune, signé par Hergé, Buzz Aldrin, Neil Armstrong et bien d’autres encore. Pour son scénario, publié 15 ans avant le premier alunissage, Hergé s’est largement documenté sur la possibilité de vol habité dans l’espace. Avec des dédicaces telles que « Premier astronaute après Tintin » (Buzz Aldrin) et « Plus longue marche sur la Lune après Tintin » (Edgar Mitchell), il n’est pas étonnant que cet album ait atteint 132 400 dollars aux enchères.


Tintin au pays des Soviets, 1930
Cette histoire est à l’origine de la légende. La première publication remonte à 1929, dans le magazine hebdomadaire Le Petit Vingtième, et elle fut un succès immédiat. L’album, sorti en 1930, fait aujourd'hui figure de mythe. En tout, 10 000 exemplaires furent imprimés (10 éditions de 1 000 exemplaires), mais peu d’albums ont survécu. Les 500 premiers exemplaires sont numérotés. Un exemplaire numéroté et signé par Hergé et sa femme (signé en fait, « Tintin et Milou » !) s’est vendu sur Catawiki pour 30 000 euros.


Si vous possédez dans votre collection de bandes dessinées des éditions originales en bon état de conservation, pourquoi ne pas les mettre en vente ? Elles peuvent avoir beaucoup de valeur ! Inscrivez-vous ici si vous voulez vendre vos albums de Tintin. Qu’il s’agisse de premières éditions ou non, les bandes dessinées de Tintin demeureront toujours très populaires. Allez donc faire un tour sur nos ventes aux enchères pour compléter votre collection de Tintin !

Partagez cette page