Autres

Qui est un numismate et qui ne l’est pas ?

Rédigé par Beulah | 28 mai 2019

Qu’est-ce que la numismatique ? Bien que certains dictionnaires définissent un numismate comme quelqu’un qui étudie les pièces de monnaie, des décennies de débat laissent penser que la question n’est pas si simple. Sont-ils des collectionneurs de pièces de monnaie ? Des scientifiques ? Des universitaires ? L’expert en monnaies ,Helder Silva, est là pour nous éclairer sur ce sujet délicat.

D’où vient cette confusion et ce débat houleux ?

« Le manque de clarté de la définition générale donnée par le dictionnaire au numismate est compréhensible étant donné l’absence de consensus sur sa vraie nature » explique l’expert en monnaies Helder Silva. « Dans le milieu de la numismatique, beaucoup de gens confondent le numismate avec le collectionneur, ou pire encore : confondent le collectionneur avec le numismate. »

Mais quelle est la différence entre les deux ? Et d’où vient cette confusion ? « Les numismates ne s’appesantissent pas seulement sur les détails gravés à la surface de ces pièces de métal, ils se plongent également dans des études et des recherches approfondies qui leur permettent de comprendre le contexte historique et social à l’origine de la transformation du statut de la monnaie, en plus de ses simples détails techniques, qui ont fait de ces moyens de paiement des raretés inestimables... C’est pour cela que l’on considère la numismatique comme une science. La science de l’étude des monnaies. »

Malheureusement, il n’est pas si simple de distinguer les activités liées aux monnaies qui relèvent de la numismatique de celles qui sont du domaine de la collection. Le débat entre numismates et collectionneurs a toujours été plutôt... épineux.


Sesterce romain en bronze de l’Empereur Néron 54-68 ap. J.-C.

« Il subsiste une certaine rivalité, une incompréhension et des préjugés entre les numismates et les collectionneurs » nous confie Helder. « D’une part, certains numismates pensent que les collectionneurs sont des gens superficiels, surtout quand ils inventent des choses ou créent leurs propres théories pour booster la valeur de leurs collections. Il est courant de voir des numismates se moquer des commentaires des collectionneurs, en particulier des noms que ces derniers donnent parfois aux « anomalies » que comportent les pièces. »

L’expert rajoute que « d’autre part, certains collectionneurs trouvent les numismates arrogants lorsqu’ils s’imaginent avoir le monopole de la connaissance en matière de pièces de monnaie. Des collectionneurs vont régulièrement dire qu’un numismate est buté, ou qu’il oublie de prendre en compte ce qu’un autre numismate X ou Y affirme. »

Numismate ou collectionneur, tout est question d’attitude et d’aptitude

La meilleure méthode pour distinguer un numismate d’un collectionneur est de prendre en compte son attitude face à une pièce de monnaie. Comme l’explique Helder : « Le numismate en veut davantage [qu’une compréhension superficielle], il analyse chaque détail de la pièce ; sa valeur numismatique n’est pas celle que l’on retrouve dans les catalogues de cote, elle est ce que la pièce représente ou a pu représenter dans l’histoire du lieu où elle était en circulation.

De leur côté, les collectionneurs se laissent guider par des préoccupations émotionnelles plutôt qu’empiriques : « [Un collectionneur] commence souvent en trouvant une pièce qui lui est spéciale et en la gardant. Au cours d’un nettoyage de printemps, il se peut qu’il découvre de vieilles pièces... Souvent, il souhaite les garder car elles ont appartenu à un grand-parent ou à un membre de la famille, et ce principalement pour le facteur émotionnel. »

Cela ne veut pas dire que les collectionneurs de monnaies négligent l’histoire de ces objets, loin de là. Ils y parviennent juste de manière moins académique, plus personnelle. « Avec le temps, le collectionneur va se constituer un bagage à travers des ouvrages spécialisés en numismatique, des conversations avec d’autres collectionneurs... Il va commencer à se positionner différemment, à faire l’acquisition d’accessoires de numismatique afin de mieux ranger et classer ses pièces de monnaie, à maitriser le langage de la numismatique, à distinguer rapidement les pièces communes des moins communes, et ces dernières de pièces très rares. »


Les outils du commerce, mais de quel commerce ?

Le point de bascule, du monde de la collection à la numismatique, est un point de passage fascinant : « Quand un collectionneur commence à donner une réelle orientation à sa collection, quand il choisit de collectionner, par exemple, « seulement les pièces en cuivre », il se trouve alors en plein dans cette transition vers le statut de numismate. »

« Il n’y a rien de mal à rester collectionneur pendant plusieurs années, devenir numismate doit se faire naturellement ; à chaque rassemblement de collectionneurs ces premiers veulent ramener toutes les pièces avec eux, lors de visites de particuliers ils s’attardent à discuter de l’historique des monnaies qu’ils ont sous les yeux, et se renseignent sur l’éventuelle présence d’autres trésors qui restent à découvrir dans leurs greniers. »

Pendant ce temps, du côté du numismate aguerri : « Il maîtrise plusieurs domaines de la numismatique, mais reconnait qu’ils doit se spécialiser dans l’un d’eux spécifiquement pour pouvoir réellement approfondir. Il y a des numismates, par exemple, qui se concentrent sur des pièces d’une certaines période dans un certain pays, ou sur un type de pièces en particulier, par exemple sur la 960 Reis. Le numismate étudiera ce sujet jusqu’à ce qu’il le connaisse sur le bout des doigts et ne manquera pas de rassembler tous les exemplaires qui sont en lien avec son domaine de prédilection. Et il parcourra toujours plus d’ouvrages scientifiques. »

Helder met en garde tous ceux qui seraient tentés d’étiqueter les numismates comme des académiques et les collectionneurs comme des amateurs : « Les auteurs de livres ou de catalogues sur la numismatique n’ont pas nécessairement des numismates eux-mêmes. Parfois, de grands ouvrages sont rédigés par de grands collectionneurs. »

L’avenir du débat

« Ces barrières doivent tomber ! D’une part, les collectionneurs doivent comprendre que les numismates peuvent être parfois fatigués d’entendre les erreurs et les atrocités qui circulent dans le milieu de la numismatique, qui, lorsqu’elles se doivent d’être corrigées, leur donnent ce côté arrogant. »

« D’autre part, les numismates doivent se souvenir qu’ils ont eux aussi été des collectionneurs un jour, qu’ils ont aussi eu des doutes à certains moments et qu’ils ont pu dire des choses ou tordre les théories de la façon qui les arrangeait, ce dont ils auraient honte aujourd’hui ! Tout est une question de patience et de respect. Si nous y parvenons, le monde de la numismatique ne pourra qu’en sortir grandi et plus consciencieux. »

____________________

À découvrir Monnaies anciennes | Monnaies | Monnaies portugaises

Autres articles qui pourraient également vous intéresser :

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !