Autres

Les dirigeants qui ont marqué l’histoire de Fiat

Écrit par Simone | 12 juillet 2019

Fiat est souvent associée à de petites voitures modernes. Mais l'entreprise a une histoire étonnamment longue et complexe. À l'occasion de son 120e anniversaire, nous nous sommes penchés sur la manière dont ses dirigeants les plus influents ont surmonté les épreuves et relevé les défis.

Giovanni Agnelli

Le 11 juillet 1899, neuf hommes s’associent pour fonder FIAT, acronyme de Fabbrica Italiana di Automobili Torino. L’un d’entre eux est Giovanni Agnelli. Il restera à la tête de la firme jusqu’à sa mort en 1945. Giovanni Agnelli a supervisé la création de voitures, de camions, de moteurs d’avion, et de la légendaire « bête de Turin ». Il est aussi à l’origine de l’ouverture de la fameuse usine de Lingotto et a fait de Fiat la plus grande entreprise automobile italienne. Pendant la Première Guerre Mondiale, toutes les usines Fiat étaient mobilisées pour fournir avions, moteurs, mitrailleuses, camions et ambulances aux Alliés. Peu de temps après la Grande Guerre, Fiat a gagné 80% de parts de marché en Italie.

La gouvernance de l’entreprise a basculé à plusieurs reprise dans l’histoire de Fiat ; en 1921 d’abord quand les ouvriers ont saisi les usines sous l’étendard communiste. Un événement qui poussa Agnelli à la démission, bien qu’il fut de retour pour prendre la société en main en 1922. Bis repetita après la Seconde Guerre mondiale quand la famille Agnelli perd la gouvernance de Fiat à cause de liens présumés avec le gouvernement de Mussolini. Ils ne reprendront leurs fonctions qu’en 1963 quand Gianni, le petit-fils de Giovanni, se vit attribuer le poste de président-directeur général. 

Gianni Agnelli

Sous la direction de Gianni Agnelli, connu comme « L’Avvocato » [l’avocat], le fonctionnement de Fiat a été considérablement réorganisé. La marque a survécu à la crise pétrolière des années 1970 (en vendant et en rachetant des parts à la Libye) et elle a acquis une myriade d’autres marques de premier plan. Résultat : Fiat est devenue l’une des entreprises les plus puissantes au monde. Agnelli est devenu, en conséquence, une figure de proue de l’économie italienne et pour longtemps ; un symbole du capitalisme, considéré par beaucoup comme le « vrai roi d’Italie ». 

Fiat a réalisé sa première acquisition en 1967 quand elle racheta Autobianchi, avant d’acheter des parts chez Ferrari et Lancia. Le destin de cette dernière a d’ailleurs toujours été étroitement lié à celui de Fiat : ses fondateurs Vincenzo Lancia et Claudio Fogolin étaient tous deux pilotes pour Fiat avant qu’ils ne décident de lancer leur propre marque automobile en 1906. En 1971, Fiat fait l’acquisition du constructeur automobile Abarth puis d’Alfa Romeo en 1986 auprès du gouvernement italien. Ce faisant, Fiat devient le plus grand constructeur automobile d’Europe. 

Bien sûr, il y a toujours le risque de nuire à ce que les gens chérissent le plus chez ces marques de prestige en les rachetant. Dans le cas de Fiat, tout s’est bien déroulé semble-t-il : « Perdre son indépendance n’est jamais une bonne chose, mais je pense que Lancia, Ferrari et Alfa ont toutes les trois conçu leurs plus beaux modèles après la fusion », rassure l’Expert en voitures de collection Jan-Bart Broertjes.


Sergio Marchionne

Après une poignée d’années difficiles chez Fiat, peut-être dues au vide laissé par le départ de Gianni Agnelli, 2004 a vu Sergio Marchionne devenir le cinquième directeur général de l’entreprise en seulement deux ans. Bien que son style de direction a souvent été décrit comme impitoyable, à l’origine du départ de nombreuses personnes, on peut toutefois donner le saluer pour les fruits de son travail acharné. Marchionne a insufflé une culture où tout le monde est leader, où les talents sont reconnus et où la hiérarchie s’efface.

En minimisant la bureaucratie dans l’administration de Fiat, Marchionne a conduit l’entreprise à réalisé son premier bénéfice en 17 trimestres à la fin de l’exercice 2005 et est reconnu comme ayant fait du Groupe Fiat l’une des entreprises de l’industrie automobile à la croissance la plus rapide en moins de deux années. Il a été qualifié par le journal Financial Times comme l’un des chefs d’entreprises les plus audacieux de sa génération, et c’est sous sa direction que Fiat et Chrysler ont fusionné. 

Sous l’aile de ces trois dirigeants aux profils si différents, Fiat a survécu dans une industrie très compétitive pendant 120 ans. Célébrez cette étape incroyable cette semaine sur Catawiki, où vous pouvez découvrir différents modèles Fiat, Ferrari, Lancia, Alfa Romeo et bien d’autres chaque semaine.

____________________

À découvrir Automobiles de collection | Voitures italiennes de collection | Fiat

Autres articles qui pourraient également vous intéresser :

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 50 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant !