Les alter ego de David Bowie

Tout au long de sa carrière, David Bowie a changé la définition des mots « se réinventer soi-même », que ce soit en termes de mode ou de style. Il est donc difficile de suivre son image toujours en changement. Les expérimentations drastiques et audacieuses de l’artiste avec les couleurs, les coiffures, le maquillage et les costumes lui ont permis d’exprimer ses divers états psychologiques et émotionnels à travers plusieurs alter ego. De sa chevelure rouge flamboyante et ses sourcils décolorés à sa coupe mullet orange et ses costumes si serrés que peu de gens oseraient les porter, les affirmations vestimentaires de David Bowie permettent encore aujourd’hui aux gens d’exprimer leur individualité. Voici quelques-uns des personnages les plus iconiques de l’artiste.

1. Ziggy Stardust

Ziggy Stardust est la première et la plus célèbre persona de David Bowie, créée au moment de la sortie de son cinquième album, « The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From Mars », sorti en 1972. Ziggy Stardust est une star glam rock extraterrestre, dans un rôle de messager pour les jeunes de la Terre. Les caractéristiques les plus reconnaissables du personnage sont sa chevelure rouge flamboyante, ses moonboots, ses boucles d’oreille, son cache-œil et son maquillage doré.

Credit photo: Courtesy of the Museum of Contemporary Art Chicago

2. Alladin Sane

Continuation de Ziggy Stardust, Alladin Sane est l’alter ego suivant de David Bowie, qui figure sur la pochette de son sixième album studio du même nom. L'iconique éclair rouge et bleu sur le visage de Bowie est le costume d’Halloween préféré de beaucoup.

Bowie a trouvé l’inspiration pour écrire cet album après sa tournée aux États-Unis en 1972. C’est aussi pour cela qu’il résume ce personnage à « Ziggy va aux États-Unis ». Il a aussi confié à des amis que c’était son frère, Terry, atteint de schizophrénie, qui lui avait inspiré le personnage d’Alladin Sane – d’où le jeu de mot avec le nom du personnage : « A lad insane », un type fou.

Credit photo: Brian Duffy / David Bowie Archive

3. Thin White Duke (Le maigre duc blanc)

L’incarnation de cet alter ego s’est produite durant les années sombres de David Bowie, années où il luttait contre le stress et la toxicomanie. Ce alter ego offre le portrait d’un homme troublé, qui chante l’amour malgré une insensibilité complète aux sentiments. Le Duc avait une chevelure blond platine et portait habituellement un t-shirt blanc, un pantalon noir et un gilet. Bowie a confié, en parlant de ses albums datant de cette période, qu’ils ressemblaient au « travail de quelqu’un de complètement différent ».

Credit photo: Jorden Angel / Redferns / Getty Images

4. The Goblin King (Le Roi gobelin)

En parallèle avec sa carrière dans la musique, David Bowie a aussi tenu quelques rôles d’acteur au fil des ans. Son rôle le plus mémorable reste celui de Jareth, le Roi gobelin dans l’épopée fantasmagorique Labyrinth, sortie en 1986. Il est en effet difficile d’oublier un tel look.

Credit photo: Tristar/Everett/Rex/Shutterstock

Dans nos enchères de Disques hebdomadaires, nous offrons des disques rares, y compris ceux de David Bowie. Découvrez ce que nous avons mis aux enchères cette semaine.

 

×

Welcome back! Whilst you were away we added the functionality to view auctions and bid in pounds.