Histoire

Une histoire du design du XXème siècle et de ses décors iconiques

Écrit par Tom Flanagan | 11 février 2020


Le XXème siècle fut un âge d’or pour le monde du design. Marqué par le progrès technologique et deux guerres mondiales, peu de siècles peuvent s’enorgueillir d’avoir suscité autant de bouleversements et d’inspirations. Des mouvements tels que l’Art Nouveau et l’Art Déco ont vu le jour dans ses premières décennies, tandis que le style Memphis est venu le clore avec l’ère postmoderne. Parce qu’il y aurait d’innombrables styles à développer, nous avons choisi, avec l’aide de nos experts, cinq des principaux mouvements du design du XXème siècle et leurs objets les plus caractéristiques.


L’Art nouveau


Style qui se veut « disruptif », l’Art nouveau est venu rompre avec tout ce qui se faisait avant. Né au début du XXe siècle, son nom français est d’usage dans le monde entier, tant son influence fut grande dans le monde du design et de l’architecture. Inspiré par les motifs végétaux et les formes organiques, le design Art nouveau est voluptueux, asymétrique et s’appuie des lignes fortes comme celle en forme de S, connues sous le nom de « lignes coup de fouet ». Son style et ses motifs sont également venus incorporer pléthore d’éléments naturels, tout en s’inspirant de styles comme le Japonisme dont le monde occidental s’est épris à l’époque. 




Avec les objets design Art nouveau, les pierres précieuses, la marqueterie, l’argent et le verre se sont vus réunis dans d’uniques meubles. La Table Bugatti en est un symbole. Conçu par le célèbre designer italien Carlo Bugatti, ce meuble est vraiment synonyme d’Art nouveau. « Les meubles de Carlo Bugatti ont un design extravagant inspiré de l’architecture mauresque alliée à l’utilisation de matériaux exclusifs », explique Michel Karis, expert en design. « Cette table a également ce côté « orientaliste » qui reflète l’opinion qu’on se faisait de l’Orient autrefois : un monde luxueux, mystique et extravagant. Son concepteur n’a fait l’économie d’aucun matériau ni d’aucune technique : bois exclusif de différentes couleurs, avec incrustation d’étain, orné des dessins en laiton et d’oiseaux gravés en bois. En deux mot : l’Art nouveau. » 


L’Art déco


Souvent confondu avec l’Art nouveau, l’Art déco a bien son esthétique propre. Il a vu le jour à l’occasion de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de Paris en 1925 et il célèbre les motifs géométriques, les matériaux de luxe et l’exubérance. Ce courant a eu une influence transversale sur le design et l’architecture (de l’Empire State Building à l’American Radiator Building à New York). Il reste le style le plus communément associé aux années folles. 



Du côté du mobilier, l’Art déco se distingue par son audace. Les bois sombres et laqués, les détails ornés et l’utilisation de l’or ou de l’ivoire sont caractéristiques des objets Art déco qui inspirent luxe et extravagance. Parmi les meubles les plus populaires de l’époque, on peut citer les consoles, les secrétaires et les tables d’appoint en noyer, en érable et en bois de rose. Leurs tailles et leurs apparences fastueuses attirent tout de suite l’attention. Mais n’oublions pas les plus petits objets, qui sont tout aussi emblématiques. « Prenez cette belle sculpture en bronze baptisée « Abondance » par l’artiste français Pierre Lenoir », suggère Marleen Deiters. « Les années folles et l’Art déco vont de pair, comme l’atteste cette sculpture. Deux nus féminins assis portant un panier rempli de fruits (interdits ?) sont associés érotiquement dans cette sculpture en bronze symétrique. Les années 1920 ont fait tomber beaucoup de filtres, et cette sculpture incarne à merveille les promesses et les aspirations de l’Art déco.


Le modernisme


Si l’Art déco et l’Art nouveau sont synonymes de plus de design, le modernisme prend le chemin inverse. Ce mouvement artistique est axé sur la fonctionnalité et l’âme industrieuse de l’époque. L’architecte Louis Sullivan est, en 1896, l’auteur de la phrase « la forme suit la fonction » qui servira de principe fondateur à l’un des styles les plus populaires du XXème siècle. Les lignes, les formes et les couleurs épurées prennent la place des fioritures et autres ornements jugés superficiels. 




Les créations de Carlo Scarpa sont emblématiques du mouvement. Fait intéressant pour un homme amoureux de l’artisanat et des techniques traditionnelles, en contradiction avec le crédo du modernisme. « Scarpa est un architecte italien connu pour son amour du verre vénitien et ce vase Battuto est un bel exemple de l’approche moderniste/avant-gardiste qui caractérise l’ensemble de son œuvre en verre de Murano », explique Fiammetta Fulchiati. « Scarpa a dépoussiéré la technique du « battuto » employée au XIXème siècle dans la production française pour l’appliquer au verre transparent coloré, obtenant ainsi un effet visuel et une texture inédits. Les lunettes Battuto de Scarpa comptent parmi les modèles les plus emblématiques et représentatifs du XXème siècle, prisées pour leur originalité avec leurs verres à la surface métallique comme frappée au marteau ».




Outre la verrerie, la chaise longue Le Corbusier est l’exemple type du meuble moderniste. Conçue par Charlotte Perriand, Pierre Jeanneret et Le Corbusier, elle est aujourd’hui l’un des designs les plus emblématiques du Suisse. « Conçue en 1928, la chaise longue a été l’un des premiers meubles à incorporer l’acier tubulaire et plié « froid » dans un environnement domestique », explique Christian Plat, expert en design. « Jusqu’alors, ces types de matériaux étaient principalement utilisés pour le mobilier public, pour les hôpitaux, les écoles et les cafés. Produite à l’origine sous le nom « B306 », elle est réellement devenue une icône du design moderniste quand Cassina a lancé la production d’une version redessinée sous le nom LC4 en 1965 ». 


Le modernisme du milieu du siècle


Le design moderniste du milieu du siècle a connu une sorte de renouveau au XXIème siècle, suscité par en engouement pour le vintage intemporel du style scandinave. Populaire dès la fin de la Seconde Guerre mondiale environ, ce style du milieu du siècle a cherché à incorporer les lignes épurées et à supprimer les ornementation, tout en mettant l’accent sur l’utilisation de matériaux naturels (comme le bois) et la combinaison de formes géométriques et organiques. 




Impossible de ne pas mentionner le designer et architecte danois Hans Wegner quand on parle du style moderne du milieu du siècle. « Wegner est considéré comme l’un des plus grands designers de meubles du XXème siècle », selon Christian. « On le surnomme souvent le « maître de chaises » pour en avoir conçu pas moins de 500 au cours de sa carrière. Avec ses créations, Wegner a essayé de faire ressortir l’âme intérieure des meubles en dépit d’un aspect extérieur simple et fonctionnel. Avec son profond respect pour le bois et sa curiosité pour les autres matériaux naturels, il a été capable de réaliser des objets à la fois doux, organiques et minimalistes. La chaise PP240 en est l’exemple parfait, avec son cadre en bois de forme organique et son cuir de couleur claire ». 


Le postmodernisme


Le postmodernisme n’est pas facile à définir, et c’est précisément ce qui le caractérise. En quelques mots, il est expérimental, subversif et chaleureux, en contraste avec le design moderniste qui a dominé une grande partie du XXème siècle. Il s’est fait connaître à la fin des années 70 quand ses grandes figures, des noms comme Frank Gehry ou Robert Venturi, ont cherché à redonner un peu de vie, de couleur et d’humanité au design. 




En termes de design d’intérieur, le style Memphis a eu une influence majeure sur les meubles de l’ère postmoderne. Déclinaison du postmodernisme, il est connu pour ses couleurs audacieuses et son aspect humoristique. La lampe palmier d’Andrea Branzi en est un bon exemple : un luminaire ludique qui combine matériaux, formes et fantaisie. « Cette lampe a été produite en cinq exemplaires seulement », précise John Bolt. « Le style Memphis refait surface aujourd’hui, il est fort probable que la demande pour les objets postmodernes continue de croître ». 



____________________

Explorez nos ventes de design qui rassemblent un éventail d’objets couvrant l’ensemble du XXème siècle. Ou inscrivez-vous comme vendeur


À découvrir
Design & Vintage


Vous aimerez peut-être aussi :


Les histoires qui se cachent derrière les meubles design emblématiques du XXe siècle

La fille aux 1 000 visages : l’histoire de Fornasetti

Histoires à partager : bienvenue dans le monde de Thomas Eyck

Créez gratuitement votre compte Catawiki

Vous serez impressionné par la sélection impressionnante d’objets uniques proposée chaque semaine sur Catawiki. Inscrivez-vous dès aujourd’hui et explorez nos ventes hebdomadaires préparées par notre équipe d’experts reconnus.

Créez un compte
Partagez cette page
Close Created with Sketch.
Pas encore inscrit(e) ?
En créant gratuitement votre compte Catawiki, vous pourrez faire des offres sur n’importe lesquels de nos 65 000 objets d’exception proposés en vente chaque semaine.
Inscrivez-vous maintenant